image/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xmlimage/svg+xml

13 juillet 2016

Les hélices de BOJ (1-2): Types de bouchons

Un des défis que nous nous lançons depuis très longtemps chez BOJ est de créer une hélice pour nos modèles de tire-bouchons capable d'extraire les bouchons de toutes les bouteilles. Face à la grande variété de bouchons utilisée pour la mise en bouteille du vin, une des questions les plus courantes de nos clients est de savoir si notre hélice peut extraire tous les types de bouchons ou si les tire-bouchons BOJ peuvent également retirer les bouchons synthétiques.

Après que nous nous soyons réunis avec notre département R+D+i au sein de l'entreprise et que celui-ci nous ait transmis ses connaissances et expériences, en plus des différentes études que BOJ a réalisé ces dernières années sur le sujet, en particulier pour proposer des améliorations sur le nouveau tire-bouchon mural, modèle 110, nous avons pensé que nous pouvions, en plus de donner une information sur les différents types de bouchons qui existent, apporter notre point de vue pour créer une hélice universelle avec laquelle satisfaire toutes les variantes du marché.

Pour faciliter la recherche, chez BOJ, nous classons les bouchons en deux catégories, les bouchons naturels et les bouchons synthétiques. 

Bouchons naturels

Évidemment, les bouchons naturels sont en liège et proviennent de l'écorce du chêne-liège. Aujourd'hui, environ 80 % des bouteilles possèdent ce type de bouchons.

Comme information complémentaire, nous pouvons dire que les chênes-lièges et leur production pour l'élaboration de bouchons se trouvent en Méditerranée, le Portugal étant le meilleur producteur avec environ 50 % de la part du marché, et l'Espagne deuxième producteur avec environ 25 % du marché mondial.

Parmi les bouchons naturels, nous pourrions faire un autre classement également repris par vinopack.com:

  • Naturels, ceux qui sont 100 % en écorce de chêne-liège.
  • Multi-pièces, ceux composés de morceaux de lièges naturels unis par des colles autorisées pour un usage alimentaire.
  • Colmatés, ceux qui possèdent des pores remplis de poudre de liège pour éviter le passage de l'oxygène.
  • Techniques, ceux qui possèdent un corps central en aggloméré et sur la partie supérieure et inférieure des disques en liège naturel. (Ceux-ci peuvent être 1+1, lorsqu'ils possèdent un disque à chaque extrémité, ou 2+2 s'ils en ont deux)
  • Agglomérés, ceux réalisés en écorce de chêne-liège aggloméré.
  • Pro Cork, bouchons naturels qui possèdent jusqu'à 5 couches de polymères pour éliminer, entre autres, le problème du TCA.

Pour les vins qui sont stockés très longtemps, seuls les bouchons naturels sont aptes, car ceux sont les seuls qui permettent la micro-oxygénation. Ceux-ci présentent le problème du TCA, une molécule aromatique qui peut apparaître dans l'écorce des chênes-lièges, dans ce cas, le bouchon abîme le vin en le contaminant avec un arôme désagréable. Nous estimons qu'entre 8 et 10 % des bouteilles qui utilisent un bouchon naturel sera affecté par le TCA à différents. 

Bouchons synthétiques

Comme nous l'avons dit, les bouchons synthétiques sont nés comme une alternative aux bouchons naturels, pour répondre à plusieurs problématiques, parmi lesquelles les questions économiques et celles du TCA.

Les bouchons synthétiques ont été réalisés aussi bien par extrusion que, plus récemment, par injection. Ils sont composés de polymères et de thermoplastiques qui leur apportent élasticité et étanchéité. Les bouteilles qui possèdent ces bouchons peuvent être conservées à la verticale, en particulier grâce à leur étanchéité. 

La composition des bouchons synthétiques dépend du fabricant, qui conserve jalousement ses « recettes ». Tous doivent néanmoins répondre aux normes sanitaires et aux exigences des cavistes, qui demandent qu'ils n'apportent aucune saveur ni texture au vin, mais le fait que chaque producteur soit différent fait que la densité, élasticité et consistance des bouchons synthétiques varient d'un fabricant à un autre.

Les bouchons ne sont pas les seuls à influencer la création et le développement d'un bon tire-bouchon et d'une bonne hélice. Dans un prochain article du blog de ByBOJ.com, nous vous expliquerons quel est ce deuxième facteur clé dont notre département de R+D+i de BOJ tient compte dans ses recherches : La méthode d'insertion du bouchon et la pression avec laquelle celui-ci est ajusté au goulot de la bouteille.